La création d’un espace numérique commun : la radiodiffusion publique à l’ère de l’Internet (2004)

Conférencier : Dr Graham Murdock

Conférencier : Dr Graham Murdock

Depuis les toutes premières années, deux visions s’affrontent quant au rôle fondamental de la radiodiffusion. Les radiodiffuseurs publics considèrent que leur auditoire est constitué de citoyens ayant droit aux ressources culturelles nécessaires à une participation active au sein de la collectivité. Aux yeux des radiodiffuseurs commerciaux, il s’agit de personnes qui font des choix au sein d’un marché.

Au cours des deux dernières décennies, l’équilibre entre ces deux visions a penché largement en faveur des modèles commerciaux de structuration et de réflexion, ce qui a exercé des pressions accrues sur les radiodiffuseurs publics. Cette époque s’est également caractérisée par une transition accélérée vers la numérisation de la radiodiffusion. Les pessimistes affirmeront que ce phénomène vient miner davantage la justification historique de la radiodiffusion publique, étant donné l’essor de la commercialisation, la fragmentation des auditoires et l’édification de nouvelles iniquités issues de l’accès différentiel aux services numériques émergents.

En contrepartie, la croissance d’Internet procure aux radiodiffuseurs publics une occasion sans précédent de renouveler leur projet stratégique, soit la mise en place d’un espace numérique culturel commun susceptible d’enrichir et d’approfondir le sentiment d’appartenance. Dans ce contexte, la définition du service public tient autant à ce qui est disponible en ligne qu’à ce qui apparaît à l’écran. Franchissant les bornes de l’expérience ponctuelle en vase clos, la programmation s’impose comme point d’entrée vers une panoplie d’autres ressources, activités et interactions. D’institutions isolées aux prises avec des difficultés, les radiodiffuseurs publics se transforment en plaques tournantes au sein d’un réseau d’approvisionnement public à vocation culturelle. Cette conférence présente divers exemples de ce nouvel espace numérique à l’œuvre et examine les possibilités de rayonnement futur.